L’influence du genre sur l’orientation

Déroulement :

Phase 1 : émettre des hypothèses sur l’origine des différences d’orientation entre les filles et les garçons

  • Durée : 10 minutes
  • Modalités de travail : Travail individuel
  • Objectif : Prendre conscience de l’influence du cadre de l’évaluation, du stress et de la perception de soi-même dans la réussite à un examen. Tout n’est pas affaire de capacités cognitives ! De plus, il est intéressant de constater que la pression sociale sur les filles est telle que ce sont elles qui subissent le plus l’effet du stress.
  • Compétences mobilisées : domaine 4 ; « proposer une ou plusieurs hypothèse(s) pour expliquer une situation » – domaine 3 ;  « distinguer ce qui relève d’une croyance ou d’une idée et ce qui relève du savoir scientifique ». Parcours citoyen : d’élève prend conscience de l’effet de l’environnement social sur les   inégalités entre les hommes et les femmes.
  • Description : On présente aux élèves les comptes-rendus de deux expériences.
    • La première mesure les résultats d’hommes et de femmes à un test de mathématiques, puis on compare l’opinion qu’hommes et femmes ont de leur résultat, ainsi que leur détermination à se lancer dans des  études scientifiques.
    • La deuxième fait réaliser à deux groupes d’élèves mixtes le même exercice, présenté dans un cas comme test de géométrie et dans l’autre comme jeu de mémoire.
    • On demande alors aux élèves de revenir sur leur interprétation.
  • Trace écrite : Réponse en 2 phrases : une première phrase d’interprétation et un retour critique sur la première phrase.

Phase 2 : travail sur un corpus de documents

  • Durée : 20 minutes
  • Modalités de travail : Travail par groupes de 2 ou de 3 élèves.
  • Objectif : L’élève efface peu à peu ses représentations et distingue ce qui relève du savoir scientifique d’une opinion.
  • Description : Question posée : quelle(s) différence(s) biologique(s) existe-t-il entre une femme et un homme ?
    • Pour y répondre, les élèves s’appuient sur un corpus de documents basés sur des faits scientifiques expliquant les différences réelles entre hommes et femmes.
  • Trace écrite : Un paragraphe argumenté construit en groupe.

Phase 3 : Préparation à l’expérience d’immersion en réalité virtuelle

  • Durée : 5-10 minutes
  • Modalités de travail : Travail par groupes de 3 élèves
  • Objectif : Remobiliser les notions précédentes pour mesurer l’évolution des représentations de l’élève.
  • Description : On demande aux élèves si les secteurs professionnels présentés dans les vidéos en réalité virtuelle sont selon eux davantage réservés aux hommes, aux femmes ou à aucun des deux genres en particulier. L’élève  complète une fiche de suivi de son expérience.
  • Trace écrite : Fiche de suivi (section « avant l’immersion en réalité virtuelle »).

Phase 4 : expérience d’immersion en réalité virtuelle

  • Durée : 15 minutes
  • Modalités de travail : Travail par groupes de 3, avec 1 casque de réalité virtuelle pour 3 élèves.
  • Objectif : Confronter l’élève à des personnes réelles dans l’exercice de leur métier.
  • Description : Chacun à leur tour, les élèves découvrent les vidéos en réalité virtuelle. Pendant qu’un élève vit l’immersion, les deux autres complètent leur fiche de suivi.
  • Trace écrite : Fiche de suivi (section « Après l’immersion en réalité virtuelle »).

Phase 5 : Bilan et retour d’expérience

  • Durée : 10 minutes
  • Modalités de travail : Travail collectif
  • Objectif : Les élèves témoignent de leur expérience et font part de l’évolution de leur représentation. Il est très intéressant de mesurer cette évolution chez les filles en particulier.
  • Description : Débriefing de l’expérience en classe entière, en s’appuyant sur les réponses des élèves aux questions de la fiche de suivi.

Bilan pédagogique :

Certaines classes peuvent avoir très peu de représentations liées au genre. Cette séance sera d’autant plus intéressante qu’elle concernera un public dans lequel les représentations liées au genre sont fortes.  La  plasticité cérébrale est telle que l’environnement social influence énormément le développement des hommes et des femmes. Il convient d’en avoir conscience. De plus, il n’existe aucune différence entre les capacités cognitives d’une femme et celles d’un homme. Enfin, seules les performances purement physiques diffèrent entre les 2 sexes (à cause des hormones androgènes notamment et de la testostérone) mais cela ne rend pas inaccessibles certaines filières aux femmes pour autant, même si certains métiers ne sont accessibles aux femmes que depuis très peu de temps (ex : sous-marinières). Le muscle est également un organe qui se développe en fonction de son activité.

Prolongement :

Cette séance peut s’intégrer dans un EPI SVT/Histoire-géographie/EMC consacré aux discriminations. Elle permet également de travailler le Parcours Citoyen et le Parcours Avenir de façon simultanée. Identifier l’influence du genre sur l’orientation (361 téléchargements)
Arrow-up